Les Foca PF2bis PF3 et PF3L (à levier)






Les PF2Bis


Le PF2B (ou PF2Bis ou "2 étoiles gravées"), commercialisé à partir de 1947, est le successeur direct du PF2. Il est redessiné et intègre diverses améliorations dont les principales sont:
- modification de l'obturateur dont la vitesse minimale passe de 1/20 à 1/25 de seconde tandis que la maximale passe à 1/1000 de seconde. Cette différence est due à une nouvelle conception du mécanisme d'obturateur: sur le PF2, la régulation de la vitesse des rideaux s'effectuait de manière peu fiable par un ressort. Ce système est remplacé par le "gris gris" (système à ancre) qui est responsable du bruit moins feutré que son prédécesseur du PF2B.
- remplacement des diverses pièces en laiton par des pièces en aluminium.
- l'objectif amovible de 5 cm "FOCA" devient désormais l'"OPLAR" interchangeable avec toute une gamme d'optiques du 2.8cm au 13.5cm. Seule la focale 5cm reste couplée au télémètre.
- le télémètre n'est plus jaune et le capot est redessiné.



La brochure du PF2B




mode d'emploi
On reconnait le boîtier deux étoiles gravées. Par contre, l'objectif est marqué OPL Oplar, comme celui qui équipe les appareils PF2 portant un numéro débutant par P.



* PF2B 25056B ONERA *

Il s'agit de la première série de PF2B de 1947 qui possède encore un oeilleton de visée rectangulaire. Cet appareil est en état d'origine avec ses petits boutons et son mécanisme non synchronisé. Griffe fixée par deux rivets visibles. Bobine de film petit axe, barrette de film noire, presse film chromé et carter d'obturateur lisse sans tétons ni bossages. La gravure au dos indique que ce boîtier a été répertorié par l'ONERA sous le numéro Z100544. La qualité de cette gravure, comme pour le PF1, laisse particulièrement à désirer. Objectif Oplar 3.5/5cm n°032549.



* PF2B 25983B *

Boîtier de la même série. Cet appareil n'est pas synchronisé. Les boutons sont de petite taille et la griffe est fixée par deux rivets apparents. Objectif Oplar 3.5/5cm n°026053.



* PF2B 26176B Marine Nationale n°046 *

Appareil avec mécanisme ancien (carter nervuré, barrette noire) mais synchronisation flash F et E. Bobine gros axe, petits boutons et presse film chromé. Régulation de tension des rideaux sous la semelle. La plaque Marine est conforme au modèle des premiers exemplaires et elle est donc un peu plus petite. C'est à priori le plus petit numéro de boîtier connu dans la série des Marine Nationale. Objectif Oplar 3.5/5cm n°026201.



* PF2B 29807B Made in France *

Toujours en 1947, l'oeilleton de visée est maintenant rond. La griffe porte accessoire est fixée par deux rivets apparents. Sans synchronisation. Cet appareil devait faire partie d'un lot destiné à l'exportation car le semelle est gravée "MADE IN FRANCE". Objectif Oplar 3.5/5cm n°030300.



* PF2B 32970B *

Ce PF2B possède les caractéristiques d'un PF3: il fait partie des nombreux exemplaires mis à niveau par retour en atelier. Le blason était normalement remplacé par un blason 3 étoiles. Objectif Oplar 3.5/5cm n°034030



* PF2B 33195B et PF2B 33196B OPL n°1020 *

Ce PF2B est l'unique rescapé connu d'une petite série de 20 appareils au moins. Sa plaque OPL finement gravée indique que cet appareil était un boîtier à usage interne. On peut supposer que certaines photographies publiées dans Focagraphie (le magazine d'époque) ont été prises avec! Ce boîtier a été décrit pour la première fois dans Focagraphie de JL Princelle et D Auzeloux: la photo le montrant est superbe. Appareil équipé de petits boutons, griffe porte accessoires fixée par deux rivets apparents, une curieuse prise de synchronisation sur l'arrière du capot, carter d'obturateur nervuré avec réglage des rideaux sous la semelle, barrette de film noire, bobine petit axe et presse film chromé. Objectif Oplar 3.5/5cm n°033236.



Le petit frère jumeau commercialisé (n°33195B) ne présente aucune différence mais n'est pas équipé de la plaque OPL. Appareil resté en état d'origine: carter nervuré, non synchronisé, bobine petit axe et presse film chromé. Objectif Oplar 3.5/5cm n°032572 équipé d'un bouchon en bakélite.




* PF2B 34841B *

Ce modèle illustre encore la diversité des combinaisons de pièces possibles: le blason porte des étoiles gravées et l'oeilleton de visée est rond. Par contre, le carter, le presse film et la barrette sont des modèles de PF2. Le gainage est marron (cuir identique au PF2 10575). Objectif Oplar 3.5/5cm n°034130.



* PF2B 36859B *

Appareil classique, non synchronisé. Petits boutons et griffe fixée par des rivets invisibles. Bobine petit axe, barrette de film noire, carter nervuré avec réglage de tension des rideaux sous la semelle. Objectif Oplar 3.5/5cm n°033885. L'intérêt de ce boîtier vient surtout de la présence de la boîte d'origine avec son numéro, de la notice et du bon de garantie daté du 28 février 1948.



* PF2B 44883B ONERA *

Exemplaire avec petits boutons et griffe fixée par rivets invisibles mais bobine gros axe. Barrette de film noire, carter non nervuré. Cet appareil porte au dos une gravure ONERA Z100129. Objectif Oplar 3.5/5cm n°18563c qui n'est pas celui du boîtier, celui-ci ayant été trouvé nu.



* PF2B 46470B *

Appareil classique, fabriqué en 1948, sans synchronisation, petits boutons. Equipé de l'Oplarex 1.9/5cm n°12328. Cet objectif en monture à vis n'est pas très répandu.



* PF2B 48645B *

Modèle classique, de 1949, sans prises de synchronisation flash. L'arrière porte une plaque Photo-Plait et on peut distinguer à l'avant la rondelle qui masque le trou destiné à la commande des vitesses lentes. Objectif Oplar 3.5/5cm n°04064C.



* PF2B 49092B factice
(coll. JP Pibouleau)

Ce boîtier d'apparence identique est un appareil de présentation dépourvu de tout mécanisme. Le boutons ne sont pas fonctionnels, il n'y a ni télémètre ni obturateur. Contrairement à une marque telle qu'ALPA qui numérotait ses appareils dans une tranche particulière, ce Foca PF2Bis porte un numéro d'appareil classique mais il est facile de vérifier qu'il n'a jamais été assemblé complètement. Le dos ne peut être ouvert et la clé de fermeture n'est pas fonctionnelle. L'objectif Oplar 3.5/5cm n°015140 est aussi un factice incomplet.



* PF2B 50882B Marine Nationale n°158 *

Le même ayant appartenu à la Marine Nationale. La numérotation Marine Nationale comprend tous les types de boîtiers (PF2, UR, URC). Cet appareil a visiblement fait l'objet de réparations importantes: les boutons ont été remplacés et la synchronisation F a été enlevée. Objectif Oplar 3.5/5cm n°038877 avec couronne de lentille frontale brune.


* PF2B 52474B Marine Nationale n°006 *

Appareil de même série avec boutons d'origine et numéro MN inférieur. La synchronisation est postérieure à la fabrication: les repères sont visiblement "gravés" à la main. Objectif 3.5/5cm Oplar n°24476C.




* PF2B 58453B *

Le même de 1951 avec synchronisations F/E isolées. Objectif Oplar 3.5/5cm n°043376.




* PF2B 144666B *

Cet appareil aux caractéristiques classiques, non synchronisé, se distingue par sa numérotation. FOCA a utilisé pour une série de boîtiers de 1951 une tranche de numéro compris entre 125000B et 150000B d'après Focagraphie revendeurs. Objectif Oplar 3.5/5cm n°039327.



* PF2B 091706 *

A partir de 1952, le numéro est désormais inscrit sur la griffe porte accessoires. Cet appareil a le gainage refait avec un matériau qui n'est pas d'origine Foca. Objectif Oplar 3.5/5cm n°12523C.



* PF2B 093207 Marine Nationale n°187 *

Boîtier de la même série, ayant appartenu à la marine Nationale, équipé d'une monture particulière pour montage sur périscope de sous-marin. Ces appareils avaient toujours leur télémètre qui n'était d'aucune utilité.



* PF2B 300664 BA112 *

La numérotation des PF2B passe en 1954 dans une tranche qui leur est propre: à partir de 300000. Le modèle reste identique à la série précédente. Cet appareil possède une gravure artisanale de l'Armée de l'Air. La base aérienne 112 est celle de Reims et l'escadron de chasse III/3 Ardennes a été affecté à cette base du 1er juin 1953 au 15 novembre 1957.



* PF2B 300862 *

Exemplaire "civil" de même modèle. Cet appareil est équipé de prises de synchronisation flash isolées. Carter d'obturateur sans bossages ni tétons. Presse film chromé et bobine métal. Objectif Oplar 3.5/5cm n°14998c.



* PF2B 302221 *

Autre appareil de même série. Prises de synchronisation flash F et E non isolées. Objectif Oplar 3.5/5cm n°17104C.



* PF2B 302939 *

Appareil faisant partie d'une petite série de 2000 exemplaires de 1955: le bouton d'armement est guilloché de même que le bouton de rembobinage qui est doté d'un disque aide mémoire. Prises de synchronisation flash isolées qui ne sont donc probablement pas d'origine repérées par des symboles. Objectif Oplar 3.5/5cm n°17377c.


* PF2B 303068 *

Mécanisme à régulateur de défilement des rideaux interne. Prises de synchronisation flash non isolées repérées par symboles. On distingue sous le disque une gravure F et E. Objectif Oplar 2.8/5cm n°93529.



* PF2B 303217 *

Même modèle avec bouton d'armement guilloché et bouton de rembobinage doté d'un disque aide mémoire. Prise de synchronisation non isolées repérées par symboles. Présence sous le disque des gravures F et E. Objectif Oplar 3.5/5cm n°18533C.



* PF2B 304525 *

Appareil de même modèle avec prises de synchronisation flash isolées et fendues. L'inscription F et E n'est plus visible sur le capot. Mécanisme d'obturateur avec régulateur des rideaux interne. Objectif Oplar 3.5/5cm n°19164c.


* PF2B 306583 *

Appareil de 1957. C'est la dernière version du PF2B qui est reconnaissable par son bouton de rembobinage aide mémoire plat type Universel R. Objectif Oplar 2.8/5cm n°96390.



* PF2B 307477 *

Même modèle équipé de la platine de montage de l'appareil sur chambre Microfoca.




* PF2B 308731 Marine Nationale n°252 *

Modèle identique au précédent mais faisant partie de la série des boîtiers achetés par la Marine Nationale. Objectif Oplar 3.5/5cm n°01456C.




* PF2B 308793 Marine Nationale n°258 *

Cet appareil, strictement identique au n°252, présente quand même deux particularités de taille. C'est d'abord le premier appareil "Marine Nationale" décrit par Mr Vial dans sa première édition concernant les appareils français. D'autre part, c'est le seul exemplaire connu à ce jour étant revêtu d'un gainage bleu. L'existence de cette caractéristique est connue, même pour certains exemplaires d'autres séries, mais cette couleur bleue est mythique et à part quelques faux, aucun autre appareil n'est actuellement répertorié. L'explication de ce revêtement bleu serait à but commercial: pour bénéficier de la notoriété de la Royale auprès de ses clients, OPL aurait doté ses commerciaux de versions cocardières. Reste une objection soulevée par certains collectionneurs: c'est un appareil qui porte une plaque officielle, donc il aurait du être en possession de la Marine nationale...








Les PF3

Le PF3 est strictement le même appareil que le PF2B excepté la présence des vitesses lentes dont l'emplacement était obturé par une plaque de laiton circulaire sur les nouveaux chassis de PF2B à partir de 1947. La numérotation est identique au départ et il est quelquefois difficile voir impossible de différencier les PF3 d'origine des PF2B remis à niveau. Les appareils PF3 d'origine ne sont pas nombreux puisque le numéro de juillet 1957 de Focagraphie revendeurs indique que 1200 boîtiers ont été numérotés entre 25.000B et 59.999B ainsi qu'entre 125.000B et 150.000B. L'ajout des vitesses lentes était une opération courante qui était proposée dans les catalogues des grands disributeurs: en 1954, Photo-Plait vendait cette option 7655 Francs. Cette facilité de convertir un PF2B en PF3 fait que l'on trouve de nombreux appareils PF3 qui présentent des caractéristiques ne correspondant pas à leur état d'origine (prise de synchronisation, carter d'obturateur, presse film, régulateur de vitesses externe, télémètre, boutons de réparation....). La présence de tels anachronismes, même s'ils ne sont pas la preuve qu'un appareil était un PF2B à l'origine (un PF3 d'origine peut aussi être réparé!) oblige quand même à s'en remettre aux probabilités et le nombre des PF2B étant bien supérieur, on est donc le plus souvent dans ce cas.



* PF3 25311B *

Appareil du tout début de série des PF2B/PF3 avec un oeilleton de visée rectangulaire. Les prises de synchronisation flash non isolées ne sont pas d'origine et ne sont pas reprérées. On ne peut par contre pas déterminer à quelle époque les vitesses lentes ont été montées ou si elles sont d'origine. Bobine de film petit axe. Objectif Oplar 3.5/5cm n°025619.


Le reste du mécanisme est quant à lui entièrement d'origine avec son obturateur sans réglage de tension des rideaux sous la semelle, son carter nervuré et sa barrette presse-film noire. Le presse-film est chromé.



* PF3 30055B *
(Coll. JP Pibouleau)

Premier exemplaire connu avec plaque "OPLEX". Cet appareil est présenté dans FOCAgraphie de JL Princelle et D Auzeloux. Comme me l'a fait remarquer son heureux propriétaire, il est mentionné que ces appareils ont peut être été exportés aux USA, ce qui aurait motivé le choix du nom "OPLEX", Foca ayant une trop grosse ressemblance avec une expression vulgaire en langue anglaise, mais curieusement, ces boîtiers ne sont pas gravés en feet......



* PF3 30393B *

Appareil de 1957 faisant partie des premiers modèles de PF3: il est doté de petits boutons et n'est pas synchronisé. Son mécanisme est d'origine (presse film, barrette et carter). Objectif Oplar 3.5/5cm n°028476.



* PF3 OPLEX 30549B *

Deuxième exemplaire connu de la dénomination "OPLEX", cet appareil tendrait à démontrer qu'il doit bien en exister d'autres: le numéro précédent étant le 30055B, il y a de la marge entre les deux. Le boîtier est synchronisé avec des prises non isolées et non repérées. Le sélecteur de vitesses lentes est du type à levier. Griffe d'accessoires à rivets visibles. Bobine de film gros axe, barrette de film noire, carter lisse et réglage de rideaux sous la semelle. Objectif Oplar 3.5/5cm n°031925.



* PF3 40586B *

Appareil de 1948 avec petits boutons, griffe porte accessoire à rivets invisibles, synchronisation flash F et E à prises non isolées, Presse film chromé, plan film nervuré, barrette de film noire et bobine petit axe. Le boîtier est équipé de la première version à vis de l'objectif 1.9: Oplarex 1.9/5cm n°10624.



* PF3 52380B *

Modèle de 1949 avec double synchronisation isolée postérieure. Objectif Oplar 3.5/5cm n°01737C.




* PF3 54898B *

Le même avec double synchronisation non isolée. Cet appareil possède quand même une particularité peu visible: la vis de la mollette de réglage des vitesses lentes n'est pas complètement fendue. Objectif Oplar 3.5/5cm n°02684C.



* PF3 90679B *

Cet appareil est intéressant à plus d'un titre. Son numéro dans la tranche des 90.000 est encore gravé sur le capot et suivi de la lettre "B". Comme l'attestent la boîte portant son numéro et la notice jointe, il s'agit en fait d'un PF2B ayant été équipé à postériori des vitesses lentes. Son ancien propriétaire se souvenait parfaitement avoir demandé cette transformation. Prises de synchronisation F et E non isolées. Objectif Oplar 3.5/5cm n°11051c.



* PF3 094117 Gendarmerie Nationale *

Cet appareil de 1953 faisait partie d'un ensemble provenant de la Gendarmerie Nationale acheté aux Domaines. C'est la seule indication sur son origine car ce type de matériel ne portait aucun signe distinctif. Double synchronisation F et E non isolée. Numéro sur la griffe porte accessoires. Objectif Oplar 3.5/5cm n°14365c. L'ensemble de ces éléments peut être daté de 1953, ce qui indique l'antériorité de ces pièces par rapport à la fiche Gendarmerie datée de 1958.



* PF3 401004 *

A partir de 1953, la numérotation des PF3 est désormais spécifique et se fera dans la tranche des 400000. Les premières séries de ces boîtiers ont toujours des boutons striés classiques. Griffe porte accessoires vissée et prises de synchronisation flash F/E non isolées. Objectif Oplar 3.5/5cm n°154177c.



* PF3 403588 *

On remarque, comme pour le PF2B, qu'en 1955, le PF3 adopte la présentation des dernières versions de l'Universel qui préfigure celle de l'Universel R avec boutons diamantés et aide mémoire. Prises de synchronisation flash non isolées. Mécanisme d'obturateur à régulateur interne et carter d'obturateur sans rail de pression. Oplar 2.8/5cm n°93667.



* PF3 404614 *

Boîtier équipé de prises de synchronisation flash isolées et fendues. Carter d'obturateur avec rails de pression et mécanisme avec régulateur interne de défilement des rideaux. Objectif Oplar 2.8/5cm n°96754



* PF3 404980 *

Appareil identique au précédent avec comme seule différence une évolution au niveau du mécanisme d'obturateur: On distingue sous la base du carter l'apparition du régulateur devenu externe (appelé quelquefois le "gris-gris"). Objectif Oplar 2.8/5cm n°98288.



* PF3 407880 *

Dernière évolution du PF3 avec l'apparition du bouton de rembobinage aide mémoire type UR. Cet exemplaire présente en plus la particularité d'être doté d'un bouton d'armement caoutchouté. L'intérêt d'un tel équipement reste à déterminer mais cet appareil semblait provenir de la Poste. Il n'a cependant rien à voir avec les classiques boîtiers "Poste" car celui-ci n'est pas équipé des tétons de fixation sur les boîtes à lumière et a son obturateur et son sytème de mise au points fonctionnels. Objectif Oplarex 1.9/5cm n°105403.



* PF3 408435 ONERA *

Boîtier identique ayant appartenu à l'ONERA, répertorié sous le numéro Z101528. La gravure a fait quelques progrès en qualité.... Objectif Oplarex 1.9/5cm n°106574.



* PF3 411673 *

Objectif Oplar 3.5/5cm n°24270C. La bague de vissage de l'objectif est désormais conique comme sur les 1.9 et 2.8/5cm.



* PF3 412493 Armée de l'Air *

Appareil conforme au type précédent. Ce boîtier a par contre probablement été volé et maquillé: la plaque *** a été arrachée (le voleur devait craindre que les étoiles avaient un rapport avec l'Armée de l'Air!) et la gravure au dos du capot a été grossièrement limée. On distingue encore cependant la fin de la gravure "700". Objectif Oplar 3.5/5cm n°25814c.



* PF3 412819 Armée de l'Air *

Se distingue par sa gravure à l'arrière du capot "A.A." "-1002-01-700.-" qui est cette fois en état d'origine. Objectif Oplar 2.8/5cm n°152954 avec nouveau diaphragme.








Les PF3L

mode d'emploi
La sortie du PF3L est annoncée dans Focagraphie Revendeur de janvier 1959. Le PF3 suit l'évolution de la gamme Foca et reçoit un levier d'armement. Le bouton de sélection des vitesses permet de réarmer l'obturateur sans faire avancer le film offrant ainsi la possibilité de faire des surimpressions. Le levier de débrayage passe sur l'arrière du capot. On peut remarquer que OPL n'a pas doté ce modèle du mécanisme de retardateur alors que cela était possible, le mécanisme d'armement étant le même que l'Universel R.



* PF3L 415411 *

Lors de l'annonce de la commercialisation dans Focagraphie Revendeurs, FOCA annonçait que les optiques seraient dotées de diaphragmes à graduation normalisée. Un nouvel Oplar 3.5/5cm équipe donc ce modèle. L'aspect étant sans doute moins flatteur avec l'optique de base 3.5/5cm qu'avec les 1.9/5cm ou 2.8/5cm de la marque, peu de ces boîtiers ont été produits car l'arrêt de fabrication était annoncé dans un courrier aux revendeurs de mai 1959. Objectif Oplar 3.5/5cm n°27020c avec diaphragme normalisé.




* PF3L 416525 *

Boîtier identique. Objectif Oplar 2.8/5cm n°103343. Echelle des diaphragmes normalisée.




* PF3L 420047 *

Même appareil. Objectif Oplar 2.8/5cm n°152623. Diaphragme en position différente, reculé vers le centre optique.




* PF3L 420738 Armée de l'Air *

Même appareil que le précédent. Gravure AA 1002 01 701 à l'arrière du capot, à gauche du viseur. Objectif Oplar 2.8/5cm n°152910. L'appareil possède sa boîte très défraichie, son mode d'emploi, son bon de garantie, sa carte d'abonnement à Focagraphie.
Ce boîtier exceptionnel présentant lors de son achat un problème d'obturateur a été remis en état par un expert en mécanique Foca: Monsieur Weber. Je tiens donc à lui faire part de toute ma reconnaissance pour ce travail, l'appareil fonctionnant désormais comme une horloge.

On distingue sur son sac TP la trace de plaques d'identification "420738" sur la partie basse du sac et "1002 01 701" sur le dessus.