Numérotation des appareils
de l'Armée de l'Air





détail numérotation Armée de l'Air
Les boîtiers de l'Armée de l'Air sont moins bien connus que leurs homologues de la Marine. Ces appareils n'ont pas bénéficié de blason spécial ni de série "cuir bleu" et les exemplaires recensés sont en fait des modèles de série portant juste une référence Armée de l'Air. Les modèles concernés par ces marchés sont les PF3, PF3L et URC. Devant le petit nombre de numéros recueillis, il est toujours possible de trouver de nouveaux types encore inconnus.

Malheureusement, des exemples récents montrent que l'apparition de modèles inédits ne se fait pas toujours sans poser des problèmes: les appareils n'étant pas répertoriés, la tentation peut être grande d'en fabriquer. Il convient donc d'être méfiant et de bien étudier le matériel ainsi que les arguments du vendeur qui en général prétexte de l'origine "Air" pour vendre à prix musclé sans pour autant se risquer à fournir une garantie d'authenticité. Les deux appareils suivants illustrent bien ce problème:


PF2Bis n°300664 BA 112

La numérotation des PF2B passe en 1954 dans une tranche qui leur est propre: à partir de 300000. Le modèle reste identique à la série précédente. Cet appareil possède une gravure artisanale de l'Armée de l'Air. La base aérienne 112 est celle de Reims et l'escadron de chasse III/3 Ardennes a été affecté à cette base du 1er juin 1953 au 15 novembre 1957. La numérotation du boîtier correspond bien à la date de présence sur la BA 112 de l'escadron Ardennes. Malheureusement, l'apparition récente d'un autre exemplaire gravé "BA 112" et "Marin La Meslée", laisse planer un doute car la deuxième partie de la gravure de ce dernier semble neuve. De plus, le vendeur qui proposait ce matériel à prix élevé n'avait pas d'explication claire sur la provenance du matériel et ne fournissait bien sûr aucune garantie d'authenticité.



UR n°208579 BA 112

Autre exemple avec cet appareil qui serait un exemplaire unique d'UR "Air". La gravure arrière a été faite après chromage du capot mais le plus étrange reste la tête FOCA gravée sur le capot. Du jamais vu sur un boîtier, ce qui fait un peu fantaisie. Les circonstances d'apparition de ce boîtier ont de plus été assez compliquées....





Numéro boîtier Type boîtier Numéro AA Remarques
300664 PF2B BA 112 Appareil peut être acquis hors marché
gravure au dos du capot BA 112 à gauche et 3/3 ARDENNES à droite
402716 PF3 AA-1002-01-700 BA41/60
408138 PF3 AA-1002-01-700 étiquette radar. Objectif Oplar 3.5/5cm n°26023c avec bague allonge
412386 PF3 AA-1002-01-700 Relevé dans une vente. Objectif Oplar 3.5/5cm dont le numéro n'a pas pu être relevé
412493 PF3 gravure maquillée, on devine le "-700" Objectif Oplar 3.5/5cm n°25814c. Appareil maquillé (plaque 3* arrachée, numéro AA meulé) probablement volé
412819 PF3 AA-1002-01-700
416740 PF3L Air 1002-01-701 BA41/60
420714 PF3L AA-1002-01-701
420715 PF3L AA-1002-01-701 à l'arrière du capot et N°1002.01.701 BA41/60 sous la semelle Objectif Oplar 2.8/5cm n°152585
420725 PF3L AA 1002-01-701 à l'arrière du capot Objectif Oplar 2.8/5cm n°152949
420738 PF3L AA 1002-01-701
420740 PF3L AA-1002-01-70 Le numéro AA semble incomplet
sans numéro PF3L AA 1002-01-701 Objectif Oplar 2.8/5cm n°153007
422179 PF3L AIR 1002.01.750 M-14/61 sous la semelle Objectif Oplar 2.8/5cm n°153716
1001854 URC AA 1002-01-910 Gravure sur le capot, à gauche de l'oeilleton:
garantie:31.10.71
marché:LC104-70 du 1.07.70
Objectif Oplex 2.8/5cm n°177662
1001862 URC AA 1002-01-910 Plaque au dos: Ministère de l'Air
garantie: décembre 1969
marché: 152/68 14/10/68
Objectif Oplex 2.8/5cm n°177375
1001874 URC AA 1002-01-910 Gravure sur le capot, à gauche de l'oeilleton:
garantie:31.10.71
marché:LC104-70 du 1.07.70
Objectif Oplex 2.8/5cm n°177836
1001923 URC AA 1002-01-910 Plaque au dos: Ministère de l'Air
garantie: décembre 1969
marché: 152/68 14/10/68
Objectif Oplar 2.8/5cm n°176082