Les focasport





La série des Focasport marque un changement important dans la production OPL. L'architecture des PF, qui était restée inchangée depuis le modèle de 1945, est abandonnée au profit d'un concept "compact". Les objectifs ne sont plus interchangeables, l'obturateur est central et la production est décuplée: le nombre d'exemplaires produits pour les boîtiers à rideaux se compte en milliers par type tandis que les séries de Focasport se comptent souvent en dizaines de milliers. D'autre part, la qualité Foca que l'on retrouve encore sur les premières séries semble baisser progressivement pour aboutir au Marly qui est un appareil sympathique mais plutot "léger".


Focasport 1ère série



* Focasport I sans numéro *
collection R Mark


Cet exemplaire de Focasport I est probablement un des premiers boîtiers construits. Il ne présente pas de différences par rapport au futur modèle de série hors trois points quand même très singuliers: la griffe de flash est vièrge, la face porte un écusson Foca et l'objectif est un Trioplar f3.5/4.5cm. L'obturateur est un modèle Crouzet que l'on trouve habituellement sur des Focasport plus tardifs.
A défaut de lui trouver des caractères évidents de prototype, cet appareil est pour le moins un modèle de pré-série.



* Focasport I n°010001S *
collection R Mark


Autre Focasport probablement très proche du précédent. Il s'agit du n°010001S. On retrouve l'objectif Trioplar f3.5/4.5cm mais l'obturateur est maintenant un Atos comme pour la suite de la série. Cet appareil avait de plus été conservé par OPL comme l'atteste sa gravure à l'arrière du capot.



* Focasport I n°022034S *

C'est le premier modèle de Focasport. Objectif Néoplar 3.5/4.5cm avec obturateur à deux pales et armement par bouton. Le film est maintenu sur les picots par un rouleau.


* Focasport I n°025699S *

Même modèle que le précédent avec une numérotation supérieure mais une caractéristique antérieure: le film est maintenu sur la roue à picots par un chevalet se rabattant dessus.


* Focasport I n°032081S *

Appareil avec film maintenu sur la roue à picots par un chevalet comme le précédent. Cet exemplaire a comme caractéristique remarquable d'être équipé d'un obturateur Crouzet. Cette différence se remarque par la séquence des vitesses d'obturateur qui est inversée par rapport au modèle ATOS. On retiendra donc que la pose B est du côté du déclencheur. Un bon moyen qui m'a été donné par Mr Weber: l'ordre de l'alphabet: B ( pour pose) C (pour côté et Crouzet) D (pour déclencheur).


* Focasport I n°634701 *

Focsport I avec armement par levier comme sur le PF3L. Cette série sera produite de 1958 à 1960 en quantité relativement importante. Cet exemplaire est dans sa boîte numérotée qui porte une étiquette "Grand prix à l'exposition de Bruxelles en 1958"


* Focasport I n°638144 *

Même appareil avec armement par levier. Objectif Neoplar 3.5/4.5cm. Le document est la reproduction de la page du catalogue de 1962 consacrée au Focasport I.



* Focasport I n°608344 *

Cet appareil dont l'image m'a été fournie par Mr JL Auger que je remercie, nous rappelle que de nombreux exemplaires de Focasport ont été vendus au contingent français en Algérie pendant la guerre. Ce modèle porte à l'arrière une gravure exécutée probablement à l'occasion d'un départ à la retraite. On voit que la forme des lettres est bien différente de celles gravées par OPL.



* Focasport I n°12250H *

Le Focasport est désormais disponible avec l'optique Neoplar 2.8/4.5cm. Cet appareil présente un bel aspect chromé satiné.



* Focasport IC n°707900 *

Evolution "haut de gamme" du boîtier précédent qui se voit équipé d'une cellule intégrée d'origine Chauvin-Arnoux. Cette pièce se retrouve aussi sur certains Savoy de Royer. Objectif Néoplar 3.5/4.5cm.



* Focasport IB n°54376B *

Objectif 2.8/4.5cm et viseur collimaté. Cet exemplaire est dans sa boîte numérotée comme l'appareil avec notice et bon de garantie. La finition du corps de l'objectif est satinée.



* Focasport IB n°58982B *

Appareil identique. Finition de l'objectif satinée. Ce modèle de Foca est un grand classique: la série compterait environ 41.000 boîtiers.




* Focasport ID n°14985D *

Appareil muni d'une cellule intégrée Chauvin-Arnoux. L'encombrement de cette dernière a entraîné la modification du bouton de rembobinage qui est maintenant plus petit et qui fonctionnne avec un renvoi par engrenage. Objectif Foca-Néoplar 2.8/4.5cm.




* Focasport ID n°27089D *

Boîtier de même série, équipé d'une cellule intégrée Réalt avec volet.Monture d'objectif chromée satiné. Objectif 2.8/4.5cm FOCA- Néoplar.




* Focasport II n°49611G *

Cette série d'appareil correspond plus à l'image de FOCA: il est doté d'un télémètre et dispose d'un objectif à mise au point par rampe hélicoïdale. Exemplaire dans sa boîte au bon numéro ainsi que le bon de garantie et la notice. Chiffre 4 de l'échelle des distances et chiffre 8 des diaphragmes en rouge. Objectif Oplar Color 2.8/4.5cm.




* Focasport II n°56648G *

Appareil de même série. Objectif Oplar-Color 2.8/4.5cm avec le chiffre 4 de l'échelle des distances en rouge. La mise au point s'effectue à l'aide d'une bague munie d'une butée métallique.




* Focasport II n°84125G *

Appareil appartenant à la dernière série des Focasport II. Objectif Oplex-Color avec le chiffre 5 de l'échelle des distances en rouge. La bague de mise au point est munie d'une butée tronconique en plastique noir.




* Focasport II Armée Française n°836700 *

Appareil identique au précédent qui fait partie des exemplaires achetés par l'armée française. On retrouve donc la gravure "ARMEE FRANCAISE" sur le capot, devant la griffe. A noter que tous les appareils relevés depuis longtemps appartiennent à une petite tranche de numérotation de 1961 (voir page "Armée Française", le même problème existant avec des gravures "Gendarmerie Nationale"). Depuis peu, un certain nombre d'appareils sont apparus avec des numérotations diverses, et même d'autres séries de Focasport. Ce sont malheureusement très probablement des faux: la gravure est plus grosse et dépasse les limites de la largeur de la griffe porte accessoires. Une première approche est de vérifier le fond de la gravure qui doit être chromé. Autrement, la gravure a été réalisée à postériori.











Focasport 2ème série


Cette série, est caractéristique de l'évolution de la production avec l'utilisation de plastique et la disparition des gainages. L'aspect est beaucoup plus carré et le boîtier conserve un poids respectable. Le premier modèle de cette génération est le FOCAMATIC, appareil présenté comme la simplification extrème pour la photographie dans Focagraphie de juillet 1961. Son design dû à Roger Tallon en fait un appareil particulièrement reconnaissable.



* Focamatic n°16685M *

Le Focamatic est l'équivalent du Focaflex Automatic dans la gamme Focasport. Il ne nécessite plus d'appuyer sur un bouton indépendant et c'est la pression sur le déclencheur qui assure cette fonction. A part cela, l'appareil est réputé pour son fonctionnement aléatoire et les appareils en état de marche sont particulièrement rares. Malgré ses défauts de fonctionnement récurrents, le Focamatic sera produit à plus de 13000 exemplaires jusqu'en 1964.



* FOCAmatic blanc n°20172M *

En 1962, le succès du Focamatic n'étant peut être pas celui attendu, Foca a décliné son boîtier en proposant une version "blanche". La couleur tire plutôt sur le crème ou sur le gris suivant le vieillissement de la couleur. La façade avant est teintée dans la masse tandis que le dos est peint. L'inscription FOCAmatic est différente du modèle classique (FOCAMATIC d'un seul tenant). L'originalité et la relative rareté de ce modèle, produit jusqu'en 1964 à probablement plusieurs centaines de pièces, suscitant la convoitise des collectionneurs, des faux circulent: la facade est laquée et non teintée dans la masse tandis que l'inscription FOCAMATIC est classique. Malheureusement, ce type de contrefaçon se retrouve même dans les salles de vente spécialisées comme cet exemplaire, présenté au dessus d'un appareil authentique, qui a été vendu chez Team Breker en 2009.



* Le FOCAMATIC bleu, blanc et rouge *

D'après Mr Princelle, dans "Foca Historica", il s'agirait d'un essai de commercialisation de boîtiers de couleurs dans les années 1962- 1963. Le succès n'a vraisemblablement pas été au rendez-vous et ces modèles sont rares. Ces appareils font malheureusement l'objet de contrefaçons mais leur existence est indiscutablement établie grace aux témoignages d'ancien gros revendeurs Foca et d'anciens employés d'OPL qui ont vu ces appareils.




* Un Focasport série II prototype *
Collection R Mark


Voici un appareil présentant de nombreuses particularités. A défaut de connaître son histoire, on pourra le considérer comme un prototype ayant servi à définir les caractéristiques de la future série des Focasport.

Le statut de prototype est tout à fait compatible avec l'utilisation d'un appareil Focamatic car le prototype du Focasport IIC, obtenu auprès d'un ancien du Bureau d'Etudes OPL de Chateaudun, utilisait lui ausi un Focamatic dépourvu de marquages spéciaux. La couronne frontale de l'objectif, gravée d'une manière particulière va aussi dans ce sens car visiblement, c'est une pièce fabriquée spécialement.
Par contre, d'autres indices laissent penser que ce n'est pas un appareil très abouti car les choix techniques retenus sont loins de ceux de la série. C'est le cas par exemple du déclencheur qui se trouve en façade. Certains aspects font aussi un peu "bricolage": la peinture du boîtier plastique et la peinture en noire de la partie chromée du châssis mais ce sont peut être des modifications faites postérieurement.

Les images parlent d'elles mêmes mais on peut lister les points suivants:
- façade plastique de FOCAMATIC (normalement noir) et non de Foca matic (normalement blanc)
- l'enjoliveur chromé cerclant le boîtier est peint en noir (!)
- déclencheur sur la face avant
- poids de 605g
- couronne frontale de l'objectif gravée FOCASPORT- Foca Neoplar- f4,5cm 1/2,8 sans référence à un type d'appareil
- l'objectif semble être un Neoplar de série I
- l'obturateur semble être un Atos 2 de Focasport série I







Pour les connaisseurs et les férus de mécanique, les images des pièces intérieures parleront. On voit bien que certaines pièces sont totalement inédites et de ce fait, l'appareil ne peut donc pas être un assemblage improbable de pièces de récupération.(images R Mark)








* Focasport IIF n°1017809 *

Six mois après le lancement du Focamatic, OPL revient vers une production plus conventionnelle car ce Focasport reprend les caractéristiques du Focasport II de première génération. C'est donc un appareil qui serait qualifié aujourd'hui d"amateur averti". Il est doté d'un viseur collimaté avec télémètre couplé. L'objectif est un Néoplex 2.8/4.5cm à mise au point par déplacement de tout le bloc optique. Obturateur ATOS II à 9 vitesses. Cet exemplaire à une griffe d'accessoires lisse.



* Focasport CF n°13475K *

Equivalent du Focasport ID, il en reprend la principale caractéristique: l'appareil est équipée d'une cellule. Objectif Néoplar 3 lentilles avec mise au point par la seule lentille frontale. Obturateur ATOS à 9 vitesses. Griffe porte accessoires lisse.



* Focasport IIC Prototype n°14369M *

Cet appareil n'est pas spectaculaire pour un prototype car il a été construit à partir d'un Focamatic prélevé sur la chaine de production. Son ancien propriétaire était le cadet du bureau d'étude de l'OPL qui avait d'ailleurs sauvegardé le prototype du Focaflex II et de ses optiques. Ce boîtier fonctionne encore parfaitement car il a été utilisé jusqu'à son remplacement par un appareil numérique! Extérieurement, il ne présente pas de différence avec un appareil de série hormis une petite butée en acier sertie sur l'arrière du capot, visible quand le levier d'armement est actionné. D'après l'ancien d'OPL, les attaches en fil métalliques sont d'origine et servaient à suspendre le boîtier. C'est un appareil sympathique qui m'a donné l'occasion de discuter avec un témoin de l'époque Foca. Malheureusement, j'ai appris en même temps que l'ancien chef du bureau d'étude d'OPL, qui avait accepté de donner quelques informations par l'intermédiaire de mon correspondant, est décédé en 2008.






* Focasport IIC n°1041538 *

C'est le modèle le plus sophistiqué de la deuxième série des Focasport puisqu'il est doté d'un télémètre et d'une cellule. Objectif Néoplar à 3 lentilles et mise au point par la seule lentille frontale. Viseur collimaté. Griffe porte accessoires striée. Ce premier modèle, produit à partir de 1963, se distingue par sa fenêtre de télémètre noire.



* Focasport IIC n°1042652 *

On trouve aussi une variante du même modèle avec fenêtre du télémètre blanche. Les numéros de série sont très proches et comme on le constate régulièrement chez Foca, un chevauchement important existe au niveau de cette caractéristique.



* Focasport I n°1029783 *

Appareil d'entrée de gamme, c'est le plus dépouillé: privé de télémètre et de posemètre, la place vacante est occupée par une table d'exposition. Objectif Néoplar 2.8/4.5cm et obturateur ATOS 6 vitesses. Griffe porte accessoire lisse sur cet exemplaire.



* Focasport I n°1030421 *

Appareil identique avec sa boîte. La griffe de cet exemplaire est striée.








Focasport 3ème série


* Focasport S n°1052268 *

Le boîtier est maintenant allégé tant sur la plan des caractéristiques que sur celui du poids. On a du mal à comparer cet appareil aux premiers modèles de FOCA!



* Focasport S n°1035451 *
(coll. B. Laprade)

Une variante amusante de ce boîtier existe sous la forme "Manufrance". Cet appareil est identifié par une plaque encastrée dans le gainage. Viseur avec petit anneau au centre.




* Focasport SC n°1050197 *

Appareil identique avec en plus une cellule.



* Focasport SC n°1082081 *


Autre exemplaire du Focasport SC, compet dans sa boîte d'origine, avec la boîte en carton intérieure portant la référence de l'appareil, avec son sacTP, sa dragonne et son mode d'emploi.






* Focasport SF n°1085996 *

Même appareil doté d'un flash.



La Marly


Encore plus loin des productions OPL du début de FOCA, on ne peut passer à côté du Marly. Cet appareil en apparence perfectionné est en fait un simple 4 x 4 doté d'un "objectif" ménisque. "On n'est pas obligé", écrivait Mr Princelle dans Foca Historica, mais cet appareil fait (malheureusement) partie de l'histoire de FOCA.






Focasport Nachet


Voici un appareil particulier construit par OPL à partir d'un boîtier Focasport 2ème série pour la microphotographie. L'ensemble est présenté dans un coffret permettant le rangement du boîtier, de la chambre réflex et de divers petits accessoires de marque Nachet pour microscope.



Le coffret est marqué du sigle Nachet sur le couvercle. Il est probable que l'agencement intérieur n'était pas spécifique au Focasport car le boîtier est difficile à ranger et il faut partiellement démonter l'ensemble pour y parvenir.
Ses dimensions sont les suivantes (LxHxP): 245 x 165 x 210.


Le boîtier est numéroté 1020933, ce qui est en dessous de la limite inférieure estimée dans Foca Historica. C'est donc un des premiers exemplaires. Ce type d'appareil est dépourvu de viseur et ne comporte pas d'obturateur à l'intérieur du boîtier. Le déclencheur ne sert qu'à libérer le mécanisme d'avance du film. La chambre réflex accompagant cet ensemble est droite et porte une plaque Nachet avec le numéro 239143.